Le serveur éducatif de l'IGN et de l'Education Nationale sur l'information géographique
documentation spécialisée définitions des mots techniques consulter le sommaire... page d'accueil exposés sur questions techniques voir exemples, télécharger ... rechercher un mot ...

 

9
Utilisation de la carte

Les éléments constitutifs de la carte
Se représenter le terrain d'après la carte
Les unités utilisées dans les cartes (systèmes et équivalences)
Lire les coordonnées sur une carte
Mesurer les distances avec une carte
Mesurer les altitudes avec une carte
S'orienter sur le terrain à l'aide d'une carte : prendre la bonne direction
Utiliser un GPS avec une carte

 

 
Fiche précédente Fiche suivante

par
Patrick
Bouron

Ecole Nationale des Sciences Géographiques
Ecrire

 

Lire les coordonnées sur une carte
 

Où sommes-nous ?
 

Le procédé le plus précis pour localiser un détail de la carte consiste à le définir par ses coordonnées planes ou ses coordonnées géographiques.

 

Plan de la fiche

Identification du système de coordonnées
Les deux principaux types de coordonnées

 

 

Identification du système de coordonnées

Plusieurs types de système

 


Les coordonnées en grades, en degrés et Km
 

Sur les cartes de l'Institut Géographique National, on représente simultanément deux systèmes de coordonnées :
- Le système français (NTF)
- Un système européen (ED50).

De plus, chaque système a deux manières d'être exprimées :
- En coordonnées géographiques sur ellipsoïde (longitude et latitude)
- En coordonnées planes selon la projection utilisée (km).

Ce qui donne plusieurs types de graduations de coordonnées dans la marge des cartes topographiques.
Ainsi pour :
- Le système français (NTF) : coordonnées géographiques en grades rapportées au méridien de Paris et coordonnées Lambert en km.
- Le système européen (ED50) : coordonnées géographiques en degrés rapportées au méridien de Greenwich et coordonnées UTM en km.

Compatibilité avec le GPS

Aujourd'hui l'IGN édite des cartes permettant de lire directement les coordonnées dans un système de coordonnées GPS (WGS84).
Ces cartes portent la mention " compatible GPS ".
Les coordonnées UTM (ED50) en km y sont remplacées par les coordonnées UTM (WGS84) en km.

 

 

Les deux principaux types de coordonnées

Les coordonnées géographiques

 

 

Les coordonnées planes

L'interpolation des coordonnées géographiques (N et E) est un peu plus délicate. En effet, le quadrillage géographique constitué par les méridiens et les parallèles n'est pas rectangulaire.

 

Pour interpoler des coordonnées planes, il est nécessaire que la carte comporte un quadrillage kilométrique, correspondant à la proportion de la carte, ou tout au moins les amorces permettant de le tracer.

 

 

Longitude en grades par rapport à Paris
 

Quadrillage Lambert II étendu
 

A l'aide des amorces, figurant en marge des cartes, il est possible de reconstituer le quadrillage géographique (degrés/Greenwich ou grades/Paris). Les coordonnées géographiques d'un point seront donc interpolées localement entre des parallèles et des méridiens en faisant ce que l'on appelle couramment "une règle de trois".

Les coordonnées du point A seront :

Longitude = 0.10 - (0.10 x d1/d2).
Latitude = 54.30 - (0.10 x l1/l2).

 

 

Attention, dans la plupart des cas, ce quadrillage n'est pas parallèle aux bords de la carte car le découpage des cartes topographiques de IGN est un découpage géographique.

Les coordonnées planes E et N sont prises par rapport à l'angle sud-ouest du carré qui contient le point à définir. On énonce d'abord les coordonnées des axes passant par l'angle sud-ouest de ce carré auxquelles on ajoute l'appoint converti en mètre.

 

 

Le découpage des cartes de l'IGN est un découpage géographique. La carte est délimitée sur les cotés par des méridiens et en haut et en bas par des parallèles. Aussi il est possible à l'aide d'une équerre, de déterminer directement ces coordonnées. Si le point dont on souhaite déterminer les coordonnées est proche du bord de la carte, on projette à l'aide d'une équerre le point en marge de la carte perpendiculairement aux bords.

 

 

 

Exemple : Si l'échelle est de 1:25 000 alors 1 mm sur la carte représente 25 m sur le terrain.
Les coordonnées de A sont :

E = 873 000 + (25 000 x 0.010) = 873 250 m.
N = 2 265 000 + (25 000 x 0.018) = 2 265 450 m.
 

 




Collecte de l'information géographique
Cartes et bases de données : processus généraux de cartographie
Description des principales projections planes représentant la terre
La localisation : systèmes et techniques

 

 


Haut de page
 
Accueil Recherche Exemples Dossiers Sommaire Lexique Documentation Aide A propos...