Le serveur éducatif de l'IGN et de l'Education Nationale sur l'information géographique
documentation spécialisée définitions des mots techniques consulter le sommaire... page d'accueil exposés sur questions techniques voir exemples, télécharger ... rechercher un mot ...

 

7
Localisation de l'information géographique

Historique des techniques de localisation (en chantier)
Localisation dans l'espace terrestre à l'aide de coordonnées : concepts de base et réalisation
Description des principaux systèmes de coordonnées
Les systèmes de coordonnées utilisés en France (en chantier)
Classification des projections planes
Description des principales projections planes représentant la terre
Les transformations de coordonnées (en chantier)
Les systèmes d'altitude
GPS : description du système (en chantier)
L'avenir du positionnement (en chantier)

 

 
Fiche précédente Fiche suivante

par
Serge
Botton

Ecole Nationale des Sciences Géographiques
Ecrire
et
Gérard
Chappart

Ecole Nationale des Sciences Géographiques
Ecrire

 

Description des principales projections planes représentant la Terre
 
 

Pour les besoins cartographiques, on doit représenter sur une surface plane l'image de la terre assimilée à un ellipsoïde, ce qui nécessite l'utilisation d'une représentation plane (ou projection).
Les coordonnées planes ainsi obtenues permettent des mesures directes sur la carte (angles, surfaces) mais toutes représentations planes engendrent des deformations (les distances ne sont jamais conservées).

 

Plan de fiche

Mercator
Mercator transverse
Lambert
Stéréographique
Aphylactiques

 

 

Projection de Mercator Directe(1565)

Mercator était un géographe flamand.

 

C'est une projection cylindrique directe.

Le cylindre est tangent ou sécant à l'équateur.

Les méridiens sont représentés par des droites parallèles équidistantes.

Les parallèles sont représentés par des droites orthogonales aux méridiens.

 
   

La projection de Mercator Directe peut être définie comme conforme (conservant les angles) pour certaines applications (navigation).

Dans ce cas, les déformations surfaciques (en taille) augmentent considérablement en fonction de la latitude, l'intervalle entre les méridiens est de plus en plus important de l'équateur vers les pôles. A 60° de latitude, l'échelle linéaire est double de celle de l'équateur et la superficie est quadruplée. Aussi limite-t-on le champ à 60° ou 70° de latitude.

 

 

 

Projection de Mercator Transverse

Description

Elle a été définie au 19ème siècle par Gauss. Elle fait partie des projections les plus utilisées dans le monde.

 

C'est une projection cylindrique transverse

Le cylindre est tangent ou sécant à un méridien que l'on appelle le méridien origine.

L'image du méridien central et de l'équateur sont des droites perpendiculaires.

Les parallèles et les méridiens sont des courbes mais demeurent orthogonaux entre eux.

 
   

 

L'exemple ci -contre peut être assimilé à une projection Mercator Transverse avec pour origine le méridien de Greenwich.

 

 


UTM (Universal Transverse Mercator)

 

C'est un système de 122 projections. Il a été défini vers 1950 par l'armée américaine pour représenter l'ensemble de la Terre.
Il est constitué par la juxtaposition de 120 projections Mercator Transverse conformes:

- 60 fuseaux de 6° pour couvrir le globe (entre 80°Sud et 80°Nord),

- 2 projections pour chaque fuseaux (Nord et Sud).

La représentation des pôles se fait par deux projections stéréographiques.

 
     

La France se retrouve sur les fuseaux UTM Nord 30,31 et 32

   

 

 

Projection de Lambert

Jean-Henri Lambert est né à Mulhouse en 1728 et mort à Berlin en 1777, il passa la majeure partie de sa vie en Allemagne.

 

 

 

C'est une projection conique.

Le cône est tangent ou sécant à un parallèle que l'on appelle le parallèle origine ou isomètre central (de lattitude j)

Les méridiens sont représentés par des droites concourantes au pôle.

Les parallèles sont représentés par des cercles concentriques au pôle.

     

 

 

Les longueurs sont de plus en plus dilatées au fur et à mesure que l'on s'éloigne du parallèle origine. C'est pour cela que la France a été fractionnée en 4 zones (dont la Corse). Ces projections sont associées au système géodésique NTF en France et sont appelées Lambert zone.

En fait, pour atténuer les déformations, on utilise en France des cônes sécants à la sphère en 2 parallèles qui sont à des latitudes équidistantes du parallèle origine.

 

   
         

Il y a 4 cônes sécants à des latitudes différentes (parallèles origines) :

- Lambert I (j=55 grades)

- Lambert II (j=52 grades)

- Lambert III (j=49 grades)

- Lambert IV ou Corse (j=46,85 grades)

 

   
     

Remarques

   

- Pour des besoins de représentation globale et d'homogénéité des coordonnées en France, le Lambert II étendu a été créé: il s'agit de la zone Lambert II dont les limites kilometriques ont été élargie de façon à couvrir tout le territoire.

- Le Lambert 93: c'est une nouvelle projection qui a été définie pour le nouveau système géodésique RGF93. C'est aujourd'hui la projection rendue légale en France depuis l'arreté du 26 Decembre 2000 (cf fiche "Les systèmes de coordonnées utilisés en France).

   

 

 

Projection Stéréographique polaire

 

 

c'est une projection azimutale conforme.

Le plan est tangent (ou sécant) à un pôle.

Les méridiens sont représentés par des droites concourantes au pôle.

Les parallèles sont des cercles concentriques au pôle.

     

 

Projection azimutale pour l'hémisphère Nord:

   

 

Projection Aphylactiques (quelques exemples)

Ce sont des projections ne conservant ni les angles, ni les surfaces mais présentant une représentation visuellement esthétique.

             

Projection de Gall

           

 

C'est une projection cylindrique sécante.

Elle est utilisée pour l'Afrique centrale

   
             

Projection de Coast and Geodetic Survey

           
 

C'est une projection polyconique.

Elle est utilisée pour les cartes aéronautiques des USA.

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
             

 




Classification des projections planes
Description des principaux systèmes de coordonnées

 

 


Haut de page
 
Accueil Recherche Exemples Dossiers Sommaire Lexique Documentation Aide A propos...