Le serveur éducatif de l'IGN et de l'Education Nationale sur l'information géographique
documentation spécialisée définitions des mots techniques consulter le sommaire... page d'accueil exposés sur questions techniques voir exemples, télécharger ... rechercher un mot ...

 

Le croquis de géographie

Introduction : Le croquis de géographie
Conception et modélisation cartographique
Qualité d'une carte ou d'un croquis de géographie
Localisation dans l'espace terrestre à l'aide de coordonnées : concepts de base et réalisation
Les outils de cartographie
Les contraintes d'utilisation du langage cartographique
Technique cartographique : la sémiologie
Technique cartographique : généralisation
Technique cartographique : l'esthétique graphique
Traitements cartographiques sur le contenu (en chantier)
Traitements cartographiques géométriques (en chantier)
Traitements cartographiques statistiques (en chantier)
Cartographie avec un SIG (en chantier)
Histoire de la cartographie (en chantier)
Cartographie avec internet (en chantier)

 

 
Fiche précédente Fiche suivante

par
Nicolas
Cabon

Ecrire
et
Gérard
Chappart

Ecole Nationale des Sciences Géographiques
Ecrire

 

Les Outils Cartographiques
 
 

Pour réaliser ses productions, le cartographe a besoin de nombreux outils qui ont évolué rapidement depuis les débuts du numérique. Ainsi, de l'utilisation des outils manuels, le cartographe est passé à la réalisation des cartes assistées par ordinateur grâce aux logiciels de dessin. Plus récemment sont apparus les logiciels de systèmes d'information géographique qui permettent de traiter les bases de données avec, pour certains, une possibilité d'exploitation graphique.

 

Plan de fiche

Les outils traditionnels
Les outils de dessin numérique
Les SIG
La mise en forme cartographique du SIG

 

 

Les outils traditionnels

 

Les outils manuels traditionnels ne sont plus utilisés. Le numérique a aujourd'hui complètement remplacé la plume, la règle, le compas, la loupe et autres procédés de dessin.

 
Rotrings : crayon à encre Un Normographe Un Anneau Un Poinçon

 

 

Les outils de dessin numérique

Les outils interactifs

 

Ce sont essentiellement des outils de traitement et de création d'images (le plus souvent de type vecteur). Grâce à ces logiciels, le cartographe peut modifier soit des cartes ou des graphismes déjà existants, soit en créer intégralement. Ces types de logiciels sont interactifs et très utilisés.

 

Exemple de logiciel de Dessin Assisté par Ordinateur (Illustrator)  
             

Les outils automatiques

             

Ce sont des logiciels qui permettent de traiter graphiquement des objets géographiques à partir d'une base de donnée existante.
La symbolisation des objets est réalisée par programmation informatique. Le traitement consiste à associer à un objet géographique donné une symbologie préalablement déterminée à partir de ces attributs géographiques (exemple: l'objet "Route" sera associé à une symbologie constituée de deux traits parallèles).

 

 

 

Les Systèmes d'Information Géographique

             

Les systèmes d'information géographique associent la gestion de bases de données et leurs représentations graphiques. Chaque table de données est représentée par une couche graphique. Toutes les couches graphiques étant superposables, les systèmes d'information géographique permettent donc de créer plusieurs thématiques différentes.

 

Les SIG à interface "bureautique"(Desktop)

 

Ces logiciels sont conviviaux, les données sur les objets sont directement associées à la couche graphique. L'accès aux différents champs (informations) des objets se fait de façon "interactive". Le logiciel s'apparente à un logiciel de bureautique avec barre de menus, différentes fenêtres (données, graphiques, informations...), utilisations de la souris...

 
             

Un exemple de SIG type desktop (Geoconcept)

 
             

Les SIG d'analyse spatiale

 
             

Ces logiciels, beaucoup plus puissants que les modèles Desktop, imposent un pré-requis informatique de haut niveau. La visualisation des résultats des traitements n'est pas implicite. L'avantage de ces logiciels est de permettre de traiter des lots très importants de données. L'analyse permet de mettre en évidence des relations a priori non visibles entre différentes couches d'informations.

 

Exemple de SIG à analyse spatiale (ArcInfo)  
 
             

Remarque:

 

L'évolution de la puissance des matériels d'une part, et les nouvelles versions plus ergonomiques de ces logiciels font que la différence entre ces deux familles de SIG tend à disparaître.

 

 

 

 

La mise en forme cartographique du SIG

Le SIG a pour finalité de gérer des objets géographiques. Ces logiciels permettent une visualisation graphique simple de ces objets et du résultats des traitements effectués. Exemple: la carte de localisation de toutes les écoles se trouvant à moins de 5km de la mairie).
Pour cela, on associe souvent à un SIG un module complémentaire qui sera destiné à rendre les éléments graphiques plus lisibles et compréhensibles par l'utilisateur.
L'ensemble des données associées à leur géométrie constitue ce qu'on appelle une base.
Il est possible de sélectionner les données d'une base en fonction de leur importance ou d'un thème choisi et ainsi d'obtenir des cartes à échelles variées ou traitant des sujets différents (cartes thématiques).

 

 
 

L'exemple ci-dessus montre comment, à partir d'une unique base sur SIG (image du haut), on peut obtenir deux vues différentes :
une carte du réseau des transports en commun (à gauche) et une carte routière avec symboles (à droite).

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Système d'Information Géographique (SIG) : définition et principes de base
Présentation de logiciels SIG
Conception et modélisation cartographique
Cartographie avec un SIG

 

 

 


Haut de page
 
Accueil Recherche Exemples Dossiers Sommaire Lexique Documentation Aide A propos...